Les 25 ans du Mont-Édouard, une autre grande journée pour la station

49

Le 31 janvier dernier, le Mont-Édouard a littéralement été transporté par un élan de célébration et la mobilisation de centaines d’amateurs de glisse et collaborateurs venus souligner le 25e anniversaire de leur station.

Comme le notait Claude Boudreault, directeur général de la montagne, cette dernière journée de janvier a vu circuler un éventail très large de visiteurs malgré une météo peu clémente. « J’ai rencontré des clients issus de toutes les époques de l’évolution de la montagne, les premiers bâtisseurs, de jeunes familles et les nouveaux amateurs de ski de haute-route. »

C’est dans un décor aménagé par des professionnels de la sculpture sur neige que les jeunes enfants et leurs parents sont venus à la rencontre des mascottes de Saguenay en neige, Monsieur Flocon et Madame Desneiges. À noter que les glissades et les manèges, unanimement adoptés par les tout petits, resteront sur le site jusqu’à la fin de l’hiver.

Reconnu partout en province pour son dynamisme et la qualité de son enneigement, le Mont-Édouard a su ravir les centaines de skieurs venus profiter d’une tarification préférentielle en cette journée de fête. Le nouveau secteur de ski de haute-route a d’ailleurs connu la meilleure journée de sa jeune histoire, en atteignant le maximum de skieurs permis dans ce secteur.

Les visiteurs n’avaient que des éloges pour le mini marché de produits du terroir, où le riche patrimoine culinaire de la région du Bas-Saguenay était rassemblé pour faire découvrir de nombreux produits. Les restaurateurs et artisans ont d’ailleurs été généreux en offrant gracieusement, du matin au soir, des bouchées aux visiteurs. La direction est enchantée par cette initiative qui réaffirme le caractère de lieu public du Mont-Édouard, où une vitrine de la sorte est une valeur ajoutée rehaussant l’expérience de tous.

Le soir venu, la descente aux flambeaux a suscité un vif intérêt pour plus de 75 skieurs qui ont réalisé le rêve de dévaler les pentes de la station en pleine nuit. Ce moment rarissime dans l’histoire du Mont-Édouard a d’ailleurs été capté sous la caméra de plusieurs spectateurs rassemblés au pied des pentes.

Les skieurs aux flambeaux entourés de visiteurs ont été accueillis par une animation de Réjean Miousse, marquant le volet protocolaire des festivités et pour lequel un film réalisé expressément sur le Mont-Édouard mettait de l’avant des acteurs phares de l’histoire de la station, témoignant du chemin parcouru en 25 ans. Ce film est d’ailleurs disponible pour visionnement sur le nouveau site internet de la station. Ouvrant le bal au cinéma en plein air, une sélection de Coups de cœur de la 18e édition du festival REGARD sur le court métrage a été diffusée sur un gigantesque écran extérieur.

Finalement, le légendaire après-ski du Mont-Édouard a été à la hauteur des attentes les plus festives alors qu’un party éclatant a pris d’assaut le bar de la station avec une animation musicale du DJ Danny Lepage, appuyé avec brio par les visuels du VJ Daniel Charlebois, qui ont relancé, succès après succès, une piste de danse enflammée. La chaleur humaine de cet espace embuait les vitrines du chalet en entier, au grand dam des techniciens du cinéma en plein air, obligés d’ajuster les lentilles et forçant une réorganisation du plan de match en vue de la projection du documentaire « Un film de chasse de fille ».