6e édition réussie pour le Festival d’eau vive du Bas-Saguenay

1310
club des messieurs à Petit-Saguenay
Les descentes ont eu lieu en plein coup d’eau et les participants ont eu droit à un niveau relevé. Crédit photo : Cécile Hauchecorne

C’est devenu une tradition, à la Fête des mères les amateurs d’eau vive se donnent rendez-vous pour descendre en groupe les rivières Petit-Saguenay et Saint-Jean. Pour sa 6e édition, le Festival d’eau vive du Bas-Saguenay a encore attiré une centaine de participants qui sont venus profiter de la crue printanière pour vivre des émotions fortes, en plus de ceux qui ont participé au souper-bénéfice en soirée.

Comme l’explique Pierre Lévesque, fondateur de l’activité : « Le but du Festival d’eau vive est de faire connaitre nos belles rivières aux gens d’ici et aux amateurs de partout au Québec. C’est une belle occasion pour les gens du Bas-Saguenay de découvrir leurs rivières sous un angle nouveau et de s’initier à un sport excitant et spectaculaire. »

L’événement s’est très bien déroulé encore une fois, malgré le printemps tardif qui a retardé la fonte des neiges. En fait, les descentes ont eu lieu en plein coup d’eau et les participants ont eu droit à un niveau relevé. Signe de la notoriété grandissante de l’activité, le nombre de kayaks était particulièrement important cette année, avec des amateurs d’un peu partout dans la province.

Le Festival d’eau vive connait une belle croissance depuis plusieurs années et les organisateurs souhaitent poursuivre sur cette lancée. Selon Pierre Lévesque : « Le Bas-Saguenay mise beaucoup sur l’écotourisme pour son développement. Nous pensons que notre festival a un rôle à jouer et nous souhaitons devenir des ambassadeurs pour la région. Après tout, le festival est l’une des rares activités printanières qui attire des visiteurs dans la région. »

La formule sera également revisitée en prévision de la prochaine édition afin de permettre à un nombre plus important de personnes de participer. Une descente jusqu’au quai de Petit-Saguenay pourrait même avoir lieu si les conditions s’y prêtaient. Les organisateurs souhaitent également développer, de façon plus large, la pratique des sports d’eau vive auprès de la population.

L’événement visait encore une fois cette année à amasser des fonds pour supporter le démarrage de la nouvelle microbrasserie La Chasse-Pinte des Ateliers coopératifs du Fjord. L’équipe de la coopérative était très impliquée cette année, notamment pour l’organisation du souper qui était préparé par le chef du Bistro de L’Anse, Jason Kyle et son équipe. Les convives ont ainsi pu se délecter de côtes levées à la bière au sarrasin, en dégustant des bières de la nouvelle brasserie. Quoi de mieux pour se réchauffer après avoir joué dans l’eau froide !