La culture, cet outil de résilience collective

213
Le kiosque de musique à Saint-Félix-d'Otis. Crédit photo : Cécile Hauchecorne

À travers le monde, les pays, les régions, les villes et les municipalités ont été affectées par la pandémie de coronavirus (COVID-19). Le milieu culturel de la MRC du Fjord-du-Saguenay ne fait pas exception : pensons à l’annulation d’événements, de festivals, à la suspension d’activités qu’elle a causées. Cette situation inédite est lourde de conséquences pour les artisans et les créateurs, mais aussi pour toutes les municipalités et ressources mobilisées qui font de la culture une véritable image de marque et de développement.

Paradoxalement, par cette distanciation physique entre les citoyens, séparés les uns des autres, on réalise que la culture rapproche, qu’elle est le lien qui nous unit, qui réduit cette distance. La culture apporte réconfort, inspiration et espoir. Le patrimoine et la créativité constituent une source d’identité et de cohésion pour les communautés perturbées par le changement et l’instabilité économique. En outre, les premières urgences vitales passées, la culture se révèle un moteur de reconstruction de l’économie et de la société.

Il est donc essentiel, pour le développement durable et la sécurité des populations, de prioriser la culture dans les situations d’urgence et de reconnaître sa capacité à renforcer la résilience face aux effets néfastes de cette pandémie. Plus que jamais, le pouvoir de la culture et de la créativité doit être mobilisé pour consolider la coopération et renforcer les liens sociaux au sein des populations et des communautés.

Et la résilience de notre milieu culturel, elle se traduit comment?

Si la résilience se traduit par un nouveau développement après un traumatisme collectif, nos milieux ont su démontrer leur ingéniosité, leur courage et leur ténacité pour poursuivre leurs actions, dans le contexte. Les gens réfléchissent, sont en mode solution pour trouver des alternatives et dynamiser le territoire, en respectant les consignes de santé publique qui fluctuent au fil des semaines.

C’est ainsi que dans les derniers mois, la MRC du Fjord-du-Saguenay a vu, de par ses appels de projets, émerger des activités et initiatives toutes plus originales les unes que les autres, adaptées à la situation. Les municipalités ont ainsi prouvé qu’elles avaient besoin de la culture comme outil de développement dans leur communauté et qu’elles désiraient plus que tout maintenir les acquis des dernières années. Elles ont aussi compris que la coopération avec les artistes et créateurs était essentielle. Une chaîne de collaboration et de soutien qui devra être maintenue dans la prochaine année pour garder intact, dans le meilleur des possibles, notre écosystème culturel.