La pêche blanche à l’Anse-Saint-Jean

537
Yannick Limary, Cynthia Ratté, Joëlle Gobeil, Anne Gaudreault, Karine Aubé, Manon Landry et Maude Vien lors du 5 à 7 de lancement de l'exposition.

Terre de glaceExposition collective

Le Centre culturel du presbytère met son manteau blanc cet été pour plonger dans l’univers de la pêche blanche à L’Anse-Saint-Jean. Six artistes régionaux entament une réflexion commune sur cette thématique en empruntant divers volets tels que l’environnement, le territoire, l’inspiration lyrique et le patrimoine vivant. Un processus créatif nourri par l’inversion des saisons et le ressenti des éléments. Explorer ce thème en hiver et le présenter au cours de la saison chaude est un choix conscient. L’année 2020 nous a enseigné à regarder les choses sous de nouveaux angles, voilà pourquoi nous faisons ce retournement de saison pour explorer une activité phare du patrimoine bâti du village et du rôle du souvenir dans la résilience d’un peuple.

L’exposition s’est construite pour faire suite à la découverte de la collection d’archives de pêche blanche que l’artiste Cynthia Ratté a collectée sur 10 ans de création. Elle s’est intéressée aux histoires de pêche, à la beauté de ce qu’elle appelle ses monstres marins pour créer ses œuvres et exposer dans sa galerie d’art sur le Fjord de 2011 à 2017. Elle nous présente une rétrospective colorée et vivante dans la grande salle du presbytère. Nous avons également fait une collecte d’archives de pêche venant de la population de L’Anse-Saint-Jean, toutes ces images de pêches blanches sont devenues le fil conducteur de l’exposition. De là, les artistes Joëlle Gobeil de Chicoutimi, Karine Aubé de L’Anse-Saint-Jean et Anne Gaudreault de Petit-Saguenay vous proposent leurs regards artistiques et interdisciplinaires sur la terre de glace et le patrimoine vivant.

Crédit photo : Manon Landry

Tout au long de la période estivale, un documentaire de Yannick Limary sera projeté. Il a fait la rencontre de Jean Gagnon, Maurice Houde et Alain Lavoie qui nous parlent avec passions de pêche et de son histoire à L’Anse-Saint-Jean. L’image des deux requins de Monsieur Aurélien Gagné, les années glorieuses de pêche abondante, la fois où la banquise s’est brisée et que les cabanes sont parties au large et plusieurs autres grands évènements. Yannick Limary est vidéaste et photographe basé à L’Anse-Saint-Jean. En 2017, il a réalisé pour le Centre culturel du presbytère l’exposition « Les Raconteux ». Cette fois-ci, il reprend avec beaucoup d’humour et de sensibilité l’exercice sur la thématique de la pêche blanche.

Cher à notre mandat, la mise en exposition du patrimoine vivant vise à favoriser l’appropriation des éléments de culture de tradition orale et gestuelle par la création et d’en assurer la pérennité. Le thème de la pêche blanche réveille beaucoup de passion auprès de la collectivité locale. Chaque année, l’anse se remplit de cabanes de toutes les couleurs pour les passionnés de pêche. Voilà deux années consécutives que la banquise ne peut pas supporter le village. Cette activité retrouve donc son côté sportif des premières années. Un lieu riche de rencontres entre les éléments et les gens. Pour nous, un endroit où la réflexion et la recherche créative peuvent naître. Par cette exposition, nous poursuivons notre idée d’aller chercher les villageois de L’Anse-Saint-Jean dans leurs plus beaux souvenirs.

Au Centre culturel du Presbytère, 261 rue Saint-Jean-Baptiste –

Du 23 juin au 15 août