L’histoire des sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil de Rivière-Éternité (3e et dernière partie)

1403
Les sœurs fondatrices de Rivière-Éternité, Sœur Élie-Marie et Sœur Marie du Calvaire en 1951

C’est en 1980 que le président de la Société historique du Saguenay, Léonidas Bélanger contacte Lorenzo Gagnon, le maire de Rivière-Éternité, ainsi que l’abbé Gilles Pedneault, pour les prévenir qu’en septembre 1981, on soulignerait le centenaire de l’édification de la statue de la Vierge du cap Trinité.

C’était à la municipalité de Rivière-Éternité de préparer cette fête-centenaire. Une brique venait de nous tomber sur la tête !  Que faire ?  Qui était capable d’organiser une fête centenaire diocésaine ? Le président de la Société historique devait envoyer la documentation et les archives nécessaires au presbytère. Mais pour le reste, c’était à la paroisse de Rivière-Éternité de s’organiser !

Heureusement, la providence avait tout mis en place pour que cette fête ait lieu et dans les meilleures conditions.

Sœur Esther Chouinard était alors l’agente de pastorale. Elle prit donc comme on le dit « le taureau par les cornes » ! Dotée de ses talents de « bâtisseuse » et de sa connaissance du milieu, elle mit rapidement un comité en place. C’est ainsi que le comité de la Vierge prit forme et commença à travailler fort. Tout allait bien ! Les festivités allaient commencer en juin 1981 et la cérémonie de clôture du 6 septembre attira à la baie Éternité quelques 3000 personnes venues assister à la célébration eucharistique donnée par l’évêque du Diocèse de Chicoutimi, Mgr Jean-Guy Couture.

Rivière-Éternité
Le couvent de Rivière-Éternité en 1951.

En 1983, à la création du Parc Saguenay, Sœur Esther devra rencontrer quelques fois la direction, tout d’abord récalcitrante à l’idée de perpétuer les fêtes de l’été en l’honneur de la statue. Elle discute, argumente, analyse, expose la situation toujours avec douceur et fermeté … et finalement, elle obtient la permission de Marcel Noël, le premier directeur de Parc Saguenay. Depuis, une fête a lieu tous les ans, le deuxième dimanche du mois d’août et cela fait maintenant 35 années que Notre-Dame du Saguenay attend ses pèlerins au Parc Saguenay.

Pour conclure cette page d’histoire, il faudra souligner d’une façon spéciale la présence des deux dernières religieuses habitant à Rivière-Éternité. Elles étaient avec nous depuis tant d’années : 21 ans pour sœur Cécile et 14 ans pour sœur Marguerite-Rose. Après avoir vécu tour à tour avec soixante-deux religieuses pendant soixante-cinq ans, le départ de ces dernières représente un grand vide et un deuil à traverser pour les habitants de Rivière-Éternité.

« Mets à profit le jour présent !» répétaient très souvent les sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. Cette maxime et ces enseignements seront toujours présents dans le cœur des Éternitois.