Nouveau directeur à l’école Fréchette : Un remplacement d’une durée indéterminée

905
Quand Raynal Gagné a pris le poste au début du mois d’août, le navire était déjà sur l’eau et dans la bonne direction.

Raynald Gagné, originaire de Chicoutimi travaille pour la commission scolaire depuis une trentaine d’années. Celui qui a commencé sa carrière comme éducateur, puis enseignant auprès des élèves en trouble de comportement, a déjà travaillé à la petite école primaire de L’Anse, durant une année avec la classe d’adaptation scolaire. Il a également enseigné à des jeunes d’ici lorsqu’il enseignait l’anglais intensif à l’école St-Joseph de Ville de La Baie. Enfin, pendant les dernières années, il était conseiller pédagogique et responsable du projet école en réseau. Autant dire que Raynald Gagné n’arrive pas dans une terre inconnue, il serait même plutôt assez familier avec le milieu du Bas-Saguenay.

« Quand j’ai reçu cet appel de la commission scolaire me demandant de prendre temporairement la relève de madame Line Fortin à l’école Fréchette, j’ai accepté immédiatement ». J’ai beaucoup d’intérêt à travailler dans le secteur rural, et j’ai toujours été attiré par le milieu. Je connaissais  toute l’équipe, autant au primaire qu’au secondaire, ce sont tous des gens à qui j’ai déjà donné de la formation, en tant que conseiller pédagogique, formation sur le renouveau pédagogique, sur la technologie. »

Quand Raynal Gagné a pris le poste au début du mois d’août, le navire était déjà sur l’eau et dans la bonne direction. « J’ai hérité d’un milieu qui est très bien structuré et mon travail à moi, c’est de m’assurer  que cela continue. D’ailleurs, l’équipe est sensiblement la même. »

Actuellement le projet pédagogique et le plan de réussite sont à jour, donc avec cette rentrée 2015, on poursuit la mise en place de ce qui était déjà inscrit dans le plan de réussite. «J’ai la chance de travailler dans un milieu qui est extrêmement dynamique avec des gens qui en plus de s’investir dans leur école, s’impliquent dans leur communauté. C’est ce que j’aime dans le milieu rural, bien plus qu’un simple travail dans une école, il y a cette intimité entre la population et le milieu scolaire. »

Pour la rentrée, un projet majeur de formation en enseignement stratégique se met en place. En effet, durant les trois prochaines années, une quinzaine d’enseignants et enseignantes du secondaire vont suivre ce plan de formation. « C’est une formation rigoureuse et c’est beau de voir comment toute une équipe de travail se mobilise et va de l’avant vers une approche pédagogique, dont la première journée de formation a eu lieu le 26 août, s’enthousiasme Raynald Gagné. »