Une nouvelle équipe est en place à la municipalité de Petit-Saguenay

1299
Mireille Lavoie, Philôme La France, Jérôme Bouchard, Ginette Côté et Pierre-Luc Gilbert, la nouvelle garde de Petit-Saguenay.

En l’espace d’un an, c’est tout un changement qui s’opère du côté du personnel cadre de la municipalité de Petit-Saguenay. En effet, on retrouve des nouveaux visages à tous les postes et on sent un vent de jeunesse souffler sur la municipalité.

Philôme La France a d’abord été embauché comme agent de développement. Puis, ce fut le tour de Mireille Lavoie au poste d’inspectrice municipale et de Pierre-Luc Gilbert à la direction des loisirs, culture et sport. Pour boucler la boucle, la municipalité procédait, en janvier dernier, à l’embauche de Jérôme Bouchard comme directeur général.

Ce natif de Saint-Bruno témoigne d’un grand enthousiasme pour son nouvel emploi. Pour lui, c’est un peu un retour aux sources, puisque son premier emploi était dans le domaine des loisirs dans son village natal. Il y avait vécu une ambiance de travail qu’il n’a jamais ressentie par la suite dans le secteur privé et qu’il cherchait à retrouver. Il sent d’ailleurs qu’il peut compter sur une équipe exceptionnelle avec des employés passionnés et un conseil municipal engagé.

Pour Ginette Côté, mairesse de Petit-Saguenay, l’embauche de M. Bouchard allait de soit : « Parmi les candidats qui ont été retenus pour passer en entrevue, Jérôme sortait vraiment du lot. Il n’y a pas eu d’hésitation de la part du comité d’embauche. » Elle est d’ailleurs très satisfaite de son nouveau directeur général, qui comprend déjà très bien son rôle et démontre un grand intérêt à s’impliquer dans la revitalisation de la municipalité.

Après avoir œuvré pendant plusieurs années dans le domaine des technologies de l’information, du marketing et de la gestion de projets pour une grande entreprise de la région, Jérôme Bouchard avait besoin de changement. Il commence à peine à saisir l’étendue des défis que la municipalité de Petit-Saguenay a à relever, mais il déborde d’idées. « Le village de Petit-Saguenay a un vaste potentiel inexploité. Je suis convaincu qu’il est possible de réaliser de grandes choses ici, sinon je n’aurais pas accepté la job ! » affirme-t-il avec conviction.

Il apprécie également le soutien apporté par Alexis Lavoie, l’ancien directeur général de la municipalité, qui a pris sa retraite après 30 ans de loyaux services. « Cet homme-là, c’est une bibliothèque et il m’en apprend beaucoup sur les tâches à accomplir et sur le fonctionnement d’une municipalité. J’ai également discuté avec mes nouveaux collègues des autres municipalités et c’est très rare qu’un DG sortant accepte de former sa relève. »

Pour Ginette Côté, la jeunesse de la nouvelle équipe est un atout : « Les jeunes apportent une énergie nouvelle et innovent dans leur façon de travailler. Je sens qu’il y a une grande volonté de collaborer entre employés, avec le conseil et avec la population. La nouvelle équipe veut faire progresser la municipalité en partant du travail accompli au cours des dernières années.»

Dans le contexte économique actuel, c’est encore plus important pour Ginette Côté de continuer de s’affirmer pour demander du soutien gouvernemental. Il faut aussi que le milieu se prenne en main pour prouver à tout le monde qu’on ne mérite plus notre étiquette de municipalité dévitalisée. Même son de cloche de la part de Jérôme Bouchard, qui désire que « tout le monde mette l’épaule à la roue et embarque dans l’aventure pour élever la municipalité de Petit-Saguenay au rang qu’elle mérite. »