Un été animé au camp de jour de L’Anse-Saint-Jean

1492

Cet été, plus d’une vingtaine d’enfants étaient inscrits au camp de jour. La Petite École a vibré au rythme des cris joyeux et animés des jeunes.

Malgré le peu d’infrastructures disponibles dans la cour du centre communautaire, les animatrices ont réussi à offrir aux enfants un été inoubliable. Du  plaisir et des jeux libres étaient au rendez-vous! Deux grands locaux situés au sous-sol de La Petite École offraient un espace de création intéressant. De plus, plusieurs éléments ludiques acquis par le comité Famille étaient à leur disposition. Les jeunes arrivaient le matin ravis de retrouver leurs compagnons de jeux. La complicité entre  eux était palpable.

camp-de-jour-11camp-de-jour-10camp-jour-3camp-de-jour-9mael-1

Mentionnons aussi le rôle et la  qualité d’animation des intervenantes. Alexandra Gagné et Marie-Ève Lavoie n’en étaient pas à leur première expérience auprès des jeunes. Leur maturité, leur présence aimante et leur façon de les encadrer ont été déterminantes. Plusieurs parents nous ont manifesté leur appréciation.

Des activités extérieures ont également bonifié l’offre. Remercions la municipalité de L’Anse-Saint-Jean d’avoir donné accès gratuitement à la piscine du Mont-Édouard et à la navette touristique leur permettant de s’y rendre. De plus, des sorties conjointes avec les camps de jour de Rivière-Éternité et de Petit-Saguenay les ont amenés au Site de la Nouvelle-France et au Parc d’amusement Savana.

Une journée spéciale a été organisée autour du passage d’Heidi «la Sirène du Québec», nageuse de longue distance. Cette jeune femme téméraire a fait un périple de 10 jours à la nage au Lac-Saint-Jean et au Saguenay. Son rêve serait de traverser l’Atlantique à la nage. Les enfants d’une dizaine de camps de jour de différentes municipalités l’ont accueillie sous le thème de « nager vers ses rêves».

Malheureusement la journée de son passage chez nous a coïncidé avec le fameux épisode de grêle et d’orage violent du 27 juillet! Toutefois, les jeunes avaient préparé une banderole et des petits messages exprimant leurs rêves personnels. Ces messages précieusement insérés dans une bouteille, lui ont été remis à son arrivée à la marina de L’Anse-Saint-Jean. Le lendemain, elle a nagé  sans problème vers Tadoussac, ravie de l’accueil reçu dans notre région.

Tout compte fait, on peut dire «Opération réussie» pour le camp de jour 2016, malgré les limitations de l’espace de jeux. Évidemment l’amélioration du terrain adjacent au centre communautaire demeure une préoccupation et des démarches sont en cours pour trouver une solution. Un module ferait le bonheur des enfants du camp de jour et également de ceux de la garderie!

En terminant, il ne faut pas oublier qu’un enfant développe aussi son imaginaire  par le biais des activités libres. Un été à courir et jouer dehors sans trop de jeux structurés, lui procure une petite pause dans un horaire souvent déjà bien rempli.