Fêter la Sainte-Catherine à L’Anse

1396
Eugénie Côté, Monique Boudreault, Esther Martel et Odile Lavoie de la FADOQ de L’Anse peuvent être fières de leur activité.

Pour sa troisième année, le conseil d’administration de la Fadoq de L’Anse-Saint-Jean a lancé une belle invitation aux trois autres clubs qui côtoient le sien pour fêter la Sainte-Catherine.

Pour Saint-Félix, le 12 novembre dernier, c’est un groupe de seize aînés qui s’est déplacé vers le village de L’Anse-Saint-Jean, plus particulièrement au restaurant L’Est-Anse-Ciel, où des tables de cartes attendaient ces jeunes de cœur pour un après-midi de jeux, de rire et de folie.

Dans une petite salle à part, les maniaques de bridge s’en sont donné à cœur joie alors que l’autre salle près des machines à sous, accueillait des joueurs de crible.  Les autres jeux de carte, la « poule », le « charlemagne » et le « 500 » étaient joyeusement disputés dans la grande salle à l’arrière du restaurant.

Louise Gagnon, la présidente de la Fadoq de Rivière-Éternité, avait convaincu 5 autres membres de son village à venir passer leur après-midi avec les aînés du Bas-Saguenay. Petit-Saguenay présentait une cohorte de 26 personnes qui accompagnaient Thérèse Gaudreault, qui après une dizaine d’années à la mairie, préside maintenant le conseil d’administration de leur club Fadoq.

Les 27 hôtes et hôtesses de cette belle journée entrainante, entouraient Esther Martel, la présidente actuelle du club de L’Anse. Le conseil d’administration avait négocié avec le restaurant pour offrir un menu composé de deux choix, des filets de porc et des « fish and chips » pour les amateurs de poisson.

Au milieu de l’après-midi, une grande corbeille de tire de la Sainte-Catherine, faite maison et délicatement emballée dans du papier ciré, fut passée parmi les participants qui ne se sont pas gênés pour se sucrer le bec, tout en félicitant l’instigatrice de cette ancienne tradition.

Jeannine Simard, la présidente de la Fadoq de Saint-Félix d’Otis avait transmis l’invitation au conseil d’administration du secteur et Lise Tremblay avait répondu présente pour cette journée de rencontre des aînés du Bas-Saguenay. Il était tout aussi normal d’y côtoyer la jeune intervenante communautaire, Gabrielle Desrosiers, qui anime tout ce beau monde tout au long de l’année.

Sur l’heure du souper, deux musiciens de Saint-Siméon ont égayé cette soirée avec de la musique qui résonnait dans tout le restaurant. Ils ont donné bien du plaisir à l’assistance en acceptant les demandes spéciales, permettant ainsi de joindre de nombreuses voix aux leurs.